Rénovation d'une ferme pour créer une maison, un gîte et un jardin forêt

Auteur/autrice : Admin_belleydoux (Page 1 of 3)

Construction d’une « cabane » hors réseau à la ferme de belle-et-doux

Lors de notre acquisition, la ferme était inhabitable, dans « son jus », ni wc, ni douche, bref, lorsque nous venions au début c’était en tente et en duvet ! Non pas que cela était déplaisant mais avec deux jeunes enfants, nous avions en tête de quelque chose de plus confortable. C’est ainsi que le projet « cabane » vu le jour. Nous souhaitions avoir un endroit propre, une cabane à côté de la ferme pour pouvoir venir bricoler et dormir au propre, au chaud et au sec !

En quête d’un lieu et d’un plan

L’emplacement a été assez vite trouvé. En contre bas de la maison, sous un noyer majestueux avec une vue sur la forêt fabuleuse. Il n’en fallait pas plus pour jeter notre dévolu sur ce lieu. Sous cet énorme arbre ayant plus de 100 ans, la magie du lieu opérait. Un petit débroussaillage plus tard, voici le terrain

Le choix de l'emplacement de la cabane
Le choix de l’emplacement de la cabane

Pour le plan et n’étant pas architecte, nous avons fait l’acquisition d’un plan proposé par le site Ongle gustave

Photo du plan 3d de la cabanne Cottage (site : https://onclegustave.com/plan-abri-jardin/)
Photo du plan 3d de la cabane Cottage (site : https://onclegustave.com/plan-abri-jardin/)

Pour 27 euros, nous avons eu accès à un plan pdf détaillé des matériaux nécessaires et des étapes à mettre en place pour construire cette cabane habitable. La dimensions totale est la suivante : 8m x 3m = 24m² – Espace habitable 6 x 3m = 18m² – Terrasse 2 x 3m = 6m²

L’emplacement des fenêtres étaient aux choix, la disposition des espaces également. Nous avons opté pour une porte sur le balcon à gauche, donnant sur les wc en entrant à droite. Un coin cuisine/salon au début et le coin nuit au fond. Deux fenêtres côtés ouest, une dans les wc et une côté nord est.

Permis de construire

Pour cette cabane, il vous faudra demander un permis de construire car la surface est supérieure à 20 m2. Entre 5 et 20 m2, une autorisation de travaux suffira. En dessous de 5 m², il n’y a en théorie aucune demande à faire.

Notre secteur étant en zone naturelle, la cabane a pu être autorisée du fait qu’elle a été considérée comme une annexe de la maison. Nous avions le droit à 50 m² d’annexe en tout. En haut du terrain, un garage de 26 m² en ossature bois verra le jour aussi. Le permis de construire pour rénover la ferme a donc pris en compte ces besoins. Nous remercions donc la commune de Belleydoux d’avoir accepté ce projet de cabane.

Le récit de la construction

Pour les matériaux, nous avons commandé le bois et l’OSB auprès de la scierie de La pesse dont nous recommandons les services. De mémoirer, pour le bois et l’osb, nous en avions eu pour un peu plus de 3000 € ttc mais aujourd’hui la douloureuse serait plus proche et des 4500 € certainement. La livraison faite, nous avons tout transféré manuellement dans la ferme en attendant la phase de fabrication. L’accès compliqué à l’époque nécessitait un 4×4 puis pour la dernière partie nos bras et jambes ! La construction s’est déroulée sur plusieurs mois, un gros mois d’août à temps pleins à deux puis des week-ends lorsque nous venions passer sans doute les meilleurs week-ends de nos vies avec nos enfants.

Les fondations

Le terrain étant très pentu, nous avons opté pour des fondations sur pilotis. Ces pilotis, nous les avons construits à partir de tubes pvc remplis de béton et de ferraille mais aussi des mandrins en carton spécialement conçu pour cela. Les plots ne sont pas liés ensemble sauf les plus hauts que nous avons chainés avec de la ferraille et du béton.

Ce fut un travail extrêmement physique car les matériaux ont été descendu à la brouette manuelle et le béton mélangé à la pelle. Les trous ont également été fait à la pioche et à la sueur de notre front. Bref, nous étions jeunes et motivés ! Au niveau du coût, je pense que nous étions pas loin des 1200 € pour les matériaux (béton + tubes + ferrailles).

Début des pilotis
Début des pilotis
Les pilotis terminés
Les pilotis terminés

Le plancher

Après quelques jours de séchage, nous avons alors attaqué le plancher. Il est constitué de chevrons 6*8 cm et le tout venait se reposer sur la structure en pilotis (avec quelques cales plastiques). Sur la face du dessous, un OSB 3 de 18 mm est venu fermer et contreventer la cloison. Un pare pluie a été ajouté pour gérer les éclaboussure potentiels sur l’osb 3.

Le plancher sur les pilotis
Le plancher sur les pilotis
Ajout de l'OSB 3 à l'aide d'une cloueuse sur batterie dewalt
Ajout de l’OSB 3 à l’aide d’une cloueuse sur batterie dewalt

Une laine de bois dense a été ensuite ajouté puis une nouvelle couche d’OSB 3 est venu fermer la cloison du sol.

Laine de bois dense pour isoler le sol
Laine de bois dense pour isoler le sol
L'osb est terminé et sur la partie terrasse, un bois classe iv a été fixé
L’osb est terminé et sur la partie terrasse, un bois classe iv a été fixé

La cabane est composée d’une partie terrasse de 2×3 m, nous y avons fixé des lames de terrasses classe iv en pin. Nous avons au préalable protéger le bois en dessous par du pare pluie. L’ensemble du sol a été fixé à plusieurs endroit dans le béton des pilotis afin d’assurer un bon maintien. Il était temps de monter les murs !

Les murs

Le sol étant terminé, les murs étaient la prochaine étape. Nous avions enfin un sol solide et droit pour travailler, quel bonheur. Le but était donc de construire des pans que nous soulèverions ensuite avant de les fixer au sol et entre eux.

Exemple d'une façade ossature bois avec une fenêtre
Exemple d’une façade ossature bois avec une fenêtre

L’ossature composé de chevrons 6×8 cm ont été visés avec des vis de 120 mm. L’osb 18 mm a été fixé côté extérieur pour assurer le contre-ventement et un pare pluie a été posé pour assurer la protection contre la pluie de la paroi. Lorsque les deux première parois fut construites, nous avons pu les lever à deux pour les régler et les visser. Pour éviter que la cloison ripe et tombe, nous avions visser des tasseaux qui venaient bloquer la paroi avant de la lever.

Les deux premières cloisons levées !
Les deux premières cloisons levées !
Les 4 murs montés !
Les 4 murs montés !
Vue du dessous, le projet de cabane prends forme
Vue du dessous, le projet de cabane prends forme

On voit également que la structure se prolonge vers la terrasse car celle-ci sera couverte par la toiture. Que nous allons donc pouvoir entamer !

Le toit

Pour construire la toiture, nous avons poser une « panne sablière » avant de construire et viser les fermes dessus. Je me souviens que nous avions un peu tâtonner pour bien les découper mais nous y sommes parvenu !

Construction de la toiture de la cabane ossature bois, pose des fermes
Construction de la toiture de la cabane ossature bois, pose des fermes

Une fois la première réussi les autres s’enchaînent et nous venons ci-dessous contreventer les fermes avec de l’osb 3 et poser un pare pluie dessus du bas vers le haut pour évacuer l’eau comme une tuile en cas de fuite. Un échafaudage s’est avérer fort utile dans ces travaux.

Contreventement des fermes et pose du pare pluie
Contreventement des fermes et pose du pare pluie

Le toit est peut être la partie la plus ardue du fait de l’accès et de la hauteur. Petit à petit le toit se referme et la fin nous oblige de monter sur le toit pour clouer l’osb.

Suite à la pose du pare pluie, nous avons posé des tuiles bitumineuse appelées shingle. Ce matériaux nous paraissait être le plus simple à poser pour des débutants. Au final c’est assez simple et efficace mais la colle est plus simple à utiliser en cartouche qu’en pot. On finissait souvent assez encollé le soir !

Au niveau du budget shingle, nous avons dépensé un peu plus de 600 € pour cette couverture.

Pose des shingle sur le toit
Pose des shingle sur le toit

Les gouttières sont prévues et seront posées plus tard.

Les fenêtres et la porte d’entrée

Lors de la construction des murs, nous avons évidemment anticipé la porte et les fenêtres. Pour les fenêtres, il s’agissait de fenêtres d’occasion en pin et pour la porte, d’une porte vitrée neuve en pin également. Nous avons posé un joint compribande avant de poser et fixer les fenêtres à l’aide de vis. Nous avons été obligé de redécouper le cadre car trop large (prévu pour une maison). Les volets ont été posé par la suite. L’achat des fenêtres et de la porte nous ont couté un peu moins de 1000 €.

Pose des fenêtres sur la cabane
Pose des fenêtres sur la cabane
Fenêtre et porte
Fenêtre et porte
Le premier hiver de la cabane
Le premier hiver de la cabane

Les volets d’origines des fenêtres ont été posés depuis, ce qui permet de bien dormir si on souhaite faire la grâce matinée !

Le poêle à bois

Le premier hiver approchait et pour pouvoir venir les week-end sans avoir froid, nous avons installer un poêle à bois de petite dimension fabriqué en France et vendu par une chaine de bricolage. Évidemment, lors de la fabrication du toit, nous avons posé le conduit de fumé avec le solin permettant d’assurer l’étanchéité de l’ensemble. La traversée du toit nécessite un conduit double parois isolée afin d’assurer que le toit ne prenne pas feu ! Le sol est protégé par une plaque de poêle à bois et par une barrière pour les enfants. Budget de l’ensemble : 1500 €. Les matériaux coutent cher, encore plus à l’heure ou j’écris cet article.

Le poêle à bois, le coeur de la cabane
Le poêle à bois, le cœur de la cabane

L’isolation

L’isolation des murs et du toit ont été assuré par de la laine de bois. 80 mm permettent d’assurer un confort plus que raisonnable pour une cabane ayant pour objectif de nous accueillir quelques jours.

L’aménagement intérieur

L’aménagement intérieur est évidemment simple mais efficace. Des toilettes sèches à séparation d’urine, un coin cuisine avec une gazinière et un frigo à gaz (comme pour les camping car). Un lit superposé pour les enfants et un clic clac pour les parents. Le côté simple de cet habitat nous permet de nous reconnecter aux choses essentielles, pas de 4g, la nature omniprésente, un petit coin de paradis pour déconnecter !

Aménagement intérieur de la cabane, toilette, sèche, cuisine et frigo au gaz, lits
Aménagement intérieur de la cabane, toilette, sèche, cuisine et frigo au gaz, lits
Toilettes sèches separett week-end
Toilettes sèches separett week-end

Il n’y a par-contre pas d’eau courante, nous avons un filtre berkey pour filtrer l’eau potable qui arrive à la ferme ou nous emportons des bouteilles d’eau. En été, un tour à la rivière la Semine en contre bas peut permettre de se rafraichir.

Un parquet massif en épicéa a été posé depuis et l’espace salon réaménage. Voici à quoi cela ressemble en octobre 2022. Avant la location (cf ci-après), il sera posé un mur en plaque de plâtre et un toit en planche de bois. Enfin, le bardage tout autour sera posé.

Planché épicéa massif et placard côté repas
Planché épicéa massif et placard côté repas

Conclusion et perspectives

Construire cette cabane a été un défi technique et une préparation intense mais quel bonheur de construire sa cabane sous ce noyer majestueux, le tout dans un cadre si préservé. Nous avons passé avec ma femme et nos enfants des moments simples, magiques et nous continuons à en vivre. Assurément un projet que nous ne regrettons pas d’avoir mené tant il nous a apporté et nous apport encore. Au niveau du budget et si on devait tout cumuler (en dehors du temps passé), je pense que le budget avoisinerait autour de 12 000 €. C’est un coût, effectivement mais le dicton nous dit-il pas que l’argent ne fait pas le bonheur alors que cette cabane si, à chaque fois que nous y séjournons !

Il est prévu mais pas encore mis en place d’ajouter des éclairages 12V via des batteries, des panneaux solaires et une petit éolienne que nous possédons. Cette énergie permettra aussi de ventiler les wc. Pour l’instant nous nous éclairons avec le jour et des lampes sur batterie et cella fonctionne parfaitement !

Location

Il est prévu dans un futur proche que la cabane puisse être louée au week-end ou plus pour retrouver le goût des choses simples. Elle pourrait être loué avec le gîte ou indépendamment. Immergé en pleine nature, vous pourrez profiter des étoiles, des animaux et du calme pour vous ressourcer. Vous aurez le terrain pour vous balader ou descendre le chemin vers la magnifique rivière de la Semine et ses gorges fabuleuses (canyoning possible). La pêche est envisageable et parlons pas des randonnées, des cascades, de la neige en hiver…

Venez vivre des week-end en dehors du temps, du stress quotidien, plus proche des choses simples, authentiques et néanmoins merveilleuses.

Florence et Loïc

Vue depuis la terrasse de la cabane après une bonne poudrée !
Vue depuis la terrasse un 1er janvier de la terrasse de la cabane après une bonne poudrée !

Plantations du verger « jardin-forêt » 2022-2023

Le verger est au 3/4 planté mais chaque année nous allons certainement ajouté ci et là des nouveautés. Cette année, après la terrible sécheresse 2022, nous avons perdu quelques fruitiers plantés l’an passé (2 pommiers, 1 cerisier et 2 poiriers). Ils seront remplacés par d’autres car le pépiniériste garantissait la reprise. Les kaki ne résistent pas aux températures trop froides de l’hiver, nous abandonnons donc l’idée pour l’instant.

Kiwi, la contre offensive

Nous avions tenté de planter quelques kiwis mais le kiwi (Actinidia chinensis) est une liane qui aime l’eau en période estival. N’étant pas présent tout le temps nous avions pu les arroser et le résultat est simple, ils n’ont pas survécus. Cette année, nous avons mis le paquet avec une vingtaine de plants de kiwi femelle, mâle et des kiwai. Nous avons également planté des hybrides (kiwi-kiwaï), ici des Zakarpacie. Ces hybrides ont l’avantage d’être autofertiles et à priori très résistants au froid car originaire de Pologne.

Liste de nos achats

Liste des kiwis et kiwaï plantés provenant de la pépinière Quissac
Liste des kiwis et kiwaï plantés provenant de la pépinière Quissac

Les kiwis ont été plantés en haut de la parcelle principale. Sur ce secteur la terre est très fertile suite à des amendements importants du passé. Nous espérons que cela profitera à ces lianes. Nous sommes toujours autant ravi de la qualité des plantes de la pépinière Quissac et les recommandons sans problème.

Pour gérer l’apport en eau, surtout les premières années, nous avons opté pour un système de goutte à goutte qui sera branché sur notre pompe Gardena programmable et utilisant l’eau de pluie stocké dans notre cuve béton de 10 m3. Nous ferons un petit article ou une vidéo sur le sujet.

Nous avons également ajouté quelques framboisiers, des murs sans épines et groseilliers à maquereau rouge et blanc. Enfin, pour finir sur la pépinière Quissac, nous avons fait l’acquisition d’un Poivrier du Sichuan (Zanthoxylum simulans), qui a pris sa place devant la ferme. Pour avoir déjà goutté à ses baies (en réalité à la peau des baies), il est vrai que c’est vraiment formidable !

Vignes résistantes aux maladies et petits fruits

Sur la parcelle « petits » fruits, on trouve déjà des mures, des groseilliers, des framboisiers, des baies de mai. Mais cette automne, nous allons compléter le secteur pour finaliser notre projet avec de nombreuses vignes et autres casseilles, cassis et groseilles.

Pour le coup, nous avons commandé auprès d’un jeune pépiniériste youtubeur qui partage sa passion. Il s’agit de la pépinière du Fruitier

Nous avons déjà quelques pieds de vignes nottamment les fameuses Isabelle mais voici ce que nous allons donc rajouter sur le coteau orienté Sud-Ouest.

  • 5 Vignes ‘Himrod’ sans pépin
  • 5 Vigne ‘Muscat Bleu’
  • 5 Vignes ‘Lakemont’ sans pépin
  • 3 Vignes ‘Suzi’ sans pépin
  • 7 Vignes Palatina

A cela, nous allons ajouter également une vingtaine de groseilliers rouge et rosé ainsi que 20 casseilliers qui est croisement entre la groseille à maquereau et le cassis dont nous apprécions fortement le goût. Deux pluots (croisement prune/abricot (nous en avions déjà deux) et quelques pruniers viendront donner un peu d’ombre à l’ensemble.

Ces dernières grosses plantations vont nous permettre de finaliser le jardin gourmand qui s’étend sur 8000 m2. Nous allons maintenant surveiller à la bonne implantation de tous ces fruits et n’hésiterons pas à vous faire part des récoltes dès qu’elles arriveront !

Pour celles et ceux qui viendront nous visiter un tour dans le verger sera évidemment. Des cueillettes seront certainement possible en fonction de la production et des saisons pour vous faire découvrir toute cette diversité fruitière que nous offre la nature et les sélections humaines.

Au plaisir de vous accueillir dans notre jardin forêt en construction.

Florence et Loïc

Enrochement et chemin piétonnier

Pour tenir la plateforme et dégagé la maison tout en optimisant l’espace, la société AATP a mis en œuvre un superbe enrochement de plusieurs dizaines de tonnes. En effet, la maison étant en contre-bas depuis toujours et avec la création de la plateforme, il devenait nécessaire de tenir le terrain. Un escalier en bois ou en pierre pourrait voir le jour à droite de l’enrochement.

Enrochement fait par la société AATP
Enrochement fait par la société AATP

Cela a aussi permis de construire un petit chemin piétonnier serpentant autour de l’enrochement. Le résultat est plus que satisfaisant et nous renouvelons nous remerciements à la société AATP pour leur travail et le goût du travail bien fait.

Chemins piétonnier du gîte et de la maison

Décaissement à la pelle pour poser le géotextile du chemin
Décaissement à la pelle pour poser le géotextile du chemin

De notre côté, nous avons ensuite posé un géotextile pour ensuite placer à l’aide de la brouette à moteur du gravier 0/16. Nous avons également construit le chemin permettant de descendre vers le bas de la maison, à savoir le futur gîte.

Mise en place du gravier 0/16 pour stabiliser le sol
Mise en place du gravier 0/16 pour stabiliser le sol, un mur viendra trouver sa place plus tard

Quelques murs en pierres récupérées viendront parfaire le tout plus tard et des murs, il y en aura à reprendre et à faire !

Le résultat final est très satisfaisant, plus tard, peut être que des pavés seront posés mais l’objectif ici était d’avoir un accès pas trop pentu et au sec afin de pouvoir travailler dans de bonnes conditions. Mission accomplie !

Vue de la ferme en rénovation avec le chemin d'accès piétonnier
Vue de la ferme en rénovation avec le chemin d’accès piétonnier

Nous viendrons vibrer le gravier lors de notre location d’une plaque vibrante qui sera utilisée pour tasser le Misapor mais ça, c’est pour une autre aventure !

A bientôt pour d’autres articles, Florence et Loïc.

Constructions des bacs à compost pour toilettes sèches

Le choix des toilettes sèches nous est venu naturellement dans ce projet de rénovation de la ferme belle-et-doux.fr. En effet, il nous paraît incroyable de faire ses besoins dans de l’eau qu’elle soit potable ou même de pluie. Cela est encore plus vraie en cette année 2022 qui a connue une des années les plus sèches depuis des décennies.

C’est ainsi que nous avons valider ce choix en amont de l’étude de la phytoépuration Aquatiris car cela conditionnait le dimensionnement du bac à construire. Le fait d’être en toilette sèche à l’avantage de diviser par 2 la surface de traitement du filtre.

Concernant les toilettes, nous avons choisi les toilettes Separett qui séparent l’urine des matières solides. Le WC ventile et signale lorsque le bac à urine est plein. Les matières solides s’assèchent et seront ensuite compostés dehors avec des copeaux que nous récupérerons de nos broyages de végétaux.

Le compostage s’effectue sur 3 ans et l’étude Aquatiris préconisait 3 bacs de 1 m3 chacun afin d’avoir une rotation sur trois ans. Nous avons donc conceptualisé un ensemble de 3 bacs de 1 m3 à quoi nous avons ajouté un bac d’1/2 m3 pour stocker les copeaux.

Le plan est simple, nous connectons 3 bacs de 1 m3 plus le bac à copeaux à l’aide de lambourdes classe 4 de 6,6 cm de section. Le tout est bétonné de niveau sur les 10 pieds.

Les planches pour fermer les bacs sont également des planches classe 4 de terrasse. Sur le dessus, une porte avec des charnières est prévue pour chaque bac. Sur le bas, nous avons aussi créer une porte pour vider les bacs ou accéder aux copeaux en fond de bac. Sur ces portes, la fermeture est assurée par des tiges filetées et des écrous.

Le projet du composteur avance, les porte du dessus permettent une ouverture facile
Le projet du composteur avance, les porte du dessus permettent une ouverture facile

Le fond des bacs est tapissé de grillage fin pour éviter les rongeurs de venir s’amuser dans le compost ce qui aurait pour conséquence de disséminer les matières non décomposées.

Le fond des bacs à compost est tapissé de grillage galvanisé fin pour éviter la venue des rongeurs
Le fond des bacs à compost est tapissé de grillage galvanisé fin pour éviter la venue des rongeurs

Le budget du module est d’environ 800 euros, il faut dire que les matériaux ont fortement augmenté. Mais par rapport à un kit tout fait, nous pouvons au moins économiser la moitié. Nous avons aussi construit notre propre kit car il nous était demandé trois bacs de 1m3 par l’étude Aquatiris, chose que je n’ai pas trouvé chez les vendeurs. Nous en avons profité aussi pour faire un bac de copeaux de bois que nous alimenterons par nos broyats de tailles d’arbres. Nous trouvons le résultat final très satisfaisant et espérons qu’à l’usage nous ne regretterons pas le temps et l’argent investi dans ce composteur !

Le composteur de 3 bacs de 1 m3 + un bac de 0.5 m3 pour les copeaux est terminé !
Le composteur de 3 bacs de 1 m3 + un bac de 0.5 m3 pour les copeaux est terminé !

En outre, nous avons misé sur des planches de terrasses et lambourdes classe 4 ce qui nous garantira une durée de vie excellente.

Prenez soins de vous et merci de votre visite !

Florence et Loïc, belle-et-doux.

Balançoire et trampoline, le coin jeux des enfants

Maintenant que nous avons une plateforme suffisamment grande pour le parking, le retournement des véhicules, nous allons dédier la partie du fond pour les enfants. Les enfants qui auront la chance de venir faire un tour au gîte pourront évidemment en profiter !

Zone dédiée à l'espace de jeu des enfants (trampoline et balançoire)
Zone dédiée à l’espace de jeu des enfants (trampoline et balançoire)

Un espace de jeu en bois

L’idée est de poser une balançoire, enfin un espace de jeu complet. Ce kit, en bois est composé entre autre, d’un espace balançoire, de deux cabanes reliées avec un pont de singe et d’un toboggan. Le produit de la marque Fatmoose avait été acheté en promotion il y a un moment déjà et cet été, dans nos priorités, il y avait le montage de cette XXL Riverunn.

Une balançoire, que dis-je, un espace de jeu extérieur made in fatmoose
Une balançoire, que dis-je, un espace de jeu extérieur made in fatmoose

Les dimensions de la bête :

Schémas de la balançoire, espace de jeu fatmoose
Schémas de la balançoire, espace de jeu fatmoose
Construction en cours d'une balançoire en bois fatmoose
Construction en cours d’une balançoire en bois fatmoose (wickey)

Et c’est un chantier à part entière ! Le bébé est vaste et les pièces ne manquent pas. La première étape sera donc de trier les pièces de bois. Ensuite, place au montage !

Le stockage du bois avait été fait dans la maison puis dehors et force est de constaté que le bois a travaillé. La poutre de la balançoire est complétement tordue mais nous arriverons tout de même à la fixer. La faute au bois non sec envoyé et qui a du sécher trop vite. Au final, nous montons le tout et bétonnons les pieds en 3 matinées à 3. Le résultat est satisfaisant et nous espérons que les enfants en profiterons au maximum.

Le trampoline, l’incontournable de nos jardins pour la joie des enfants et des parents!

Parallèlement à cette balançoire sur équipée, nous avons installé un Trampoline vendue chez Décathlon. Il s’agit de la version 300 cm de diamètre et les enfants auront tout loisir à s’amuser (et à se fatiguer !) en sautant dessus.

Le trampoline c'est quand même génial pour les enfants et les grands
Le trampoline c’est quand même génial pour les enfants et les grands

Le montage est simple, la structure en métal est montée puis les filets et la toile est tendue. Le tout sera maintenu dans le sol !

Perspectives

Plus tard, nous réutiliserons des vieilles poutres pour encadrer l’espace jeu et nous installerons une bâche géotextile avant d’y mettre des copeaux de bois pour la souplesse et pour éviter les bobos !

Pose d’une cuve d’eau de pluie et terrassements (suite)

Du pain sur la planche

Suite à la première grosse intervention de la société AATP pour créer le chemin d’accès, Alix et son équipe sont revenus à belle et doux pour pas mal de travaux. Au programme, mise en place d’une cuve de récupération d’eau de pluie, pose de drains périphériques, des réseaux de l’eau pluvial et trous et tranchées du futur assainissement Aquatiris. Bref, beaucoup de choses qui font faire avancer le projet et que je vais synthétiser dans cet article.

Une cuve d’eau de pluie de presque 6 tonnes à poser dans une pente !

La mise en place d’une cuve d’eau de pluie nous semblait être une priorité dans ce projet. Non pas pour utiliser l’eau pour les WC car nous serons en toilettes sèches Separett mais pour disposer d’eau pour arroser le verger et les jardins. Concernant le volume, nous sommes parti sur 10 mètres cubes (m3) et la matière le béton.

Arrivée et déchargement de la cuve béton du camion avec une pelleteuse CAT de 26 tonnes
Arrivée et déchargement de la cuve béton du camion avec une pelleteuse CAT de 26 tonnes

Ce volume nous paraissait être le minimum car en période sèche, nous consommerons assez vite 1 m3 voir 2 par semaine. Partons du principes qu’il y a et aura deux mois de sécheresse par an soit 8 semaines et vous comprenez notre choix. Plus tard, nous ajouterons peut être une seconde cuve à la suite de la première. Concernant le choix du matériau, il nous est paru plus opportun de partir sur une cuve béton étant donné que celle-ci serait posée en flan de coteau avec beaucoup de pression. Le béton a aussi l’avantage d’adoucir le ph de l’eau si jamais un jour nous souhaitons l’utiliser pour les douches, lave linge….

Descendre la cuve de pluie béton a fut épique avec la pelle de 26 tonnes
Descendre la cuve de pluie béton a fut épique avec la pelle de 26 tonnes, un gros bébé!

Un potentiel en eau impressionnant

Le potentiel du volume récupérable de la toiture est importante. Nous avons environ 280 mètres carrés de toiture. En 2021, il est tombé 1400 mm au village de Belleydoux mais c’était une année pluvieuse. Partons d’une moyenne d’environ 1000 mm de pluie par an. Pour rappel, 1000 mm/m2 de pluie signifie 1000 litres de pluie par an et par mètre carré. Ceci nous donne donc un potentiel de 280 000 litres soit 280 m3 soit bien au delà des 10 m3 de stockage possible. Il faudrait 28 cuves pour stocker le volume annuel !

La cuve d'eau de pluie de la marque eloy water, 10 m3 de stockage, implantée sur le terrain
La cuve d’eau de pluie de la marque eloy water, 10 m3 de stockage, implantée sur le terrain

On peut donc dire d’avance que la cuve sera quasiment toujours remplie sauf en été s’il ne pleut pas ou peu. Dans le futur, nous n’hésiterons pas donc à ajouter une cuve béton et ci et là des cuves plastiques aériennes sur les annexes.

Une pose de la cuve délicate et un poids conséquent

La maison étant en contre bas, il fallait trouver le meilleur endroit pour positionner la cuve afin de récupérer le maximum de toiture. La pente des tuyau doit être d’au moins 1 cm par mètre et le niveau laser est un outil appréciable pour comprendre les dénivellations. La zone de pose a été décidée du côté Sud-Est de la maison soit en dessous de l’ancien mur que nous avons retapé l’an passé à la chaux. Pour descendre à cet endroit et pour soulever la cuve de 5.8 tonnes à vide, la société AATP a fait venir une pelleteuse massive de 26 tonnes, seul outil en mesure de la soulever chez eux.

Cuve d'eau de pluie de 10 m3 béton posée dans la pente
Cuve d’eau de pluie de 10 m3 béton posée dans la pente

Avant de pouvoir la poser, il a fallu creuser et même casser la roche au brise roche afin d’être au bon niveau. La descente fut donc épique mais au final la cuve est arrivée a bon port, merci à Alix de la société AATP et à ses conseils et compétences !

Drains et tuyaux d’eau pluvial

Nous avons profité de la mini-pelle de 3T pour décaisser autour de la maison et poser un drain périphérique et les tuyau des futures descentes d’eau pluviale. Tout est alors envoyé vers la cuve d’eau de pluie. Les drains sont là surtout pour évacuer l’eau en hiver qui avait tendance à s’infiltrer dans l’étable et la cave voutée sous l’entrée. Après, le décaissement de la maison suite à la création du chemin avait fait déjà beaucoup de bien. Nous avions surtout vu que les problèmes apparaissaient suite à la fonte de la neige qui tombait du toit en créant de gros tas le long de la maison. Ce problème n’existera plus lorsque le toit sera refait et maintiendra la neige sur ce dernier via des part neige.

Pose de drains périphériques et des tuyaux de l'eau pluviale
Pose de drains périphériques et des tuyaux de l’eau pluviale

Eau potable

Lors de la création de la plateforme de stationnement, le tuyau de l’eau potable avait été accroché par la pelleteuse. Heureusement, la conduite n’était plus alimentée. Il a donc été décidé de repasser un tuyau PEHD depuis la cassure jusqu’à la maison. C’est ainsi qu’une tranchée a été ouverte et nous en avons profité pour tirer en plus de la gaine et tuyau de l’eau potable des gaines pour passer l’électricité vers la future annexe. cette dernière servira de garage, d’atelier de bricolage et de stockage. Garage qui sera auto-construit en ossature bois.

Réparation de l'eau potable et pose de gaines en attente
Réparation de l’eau potable et pose de gaines en attente

Assainissement Aquatiris

Enfin, la pelleteuse nous a ouvert le trou pour créer l’assainissement Aquatiris de 4×2 par 1 m de profondeur et sa tranchée d’infiltration de 6×1 m sur 40 cm de profond. La tranchée remontant vers la maison a également été ouverte, il ne reste plus qu’à faire les fondations, monter les agglos, poser la bâche et remplir le tout par les granulats, bref un sacré boulot quand même que nous mettrons en œuvre cet été 2022.

La pelleteuse creuse le bassin Aquatiris
La pelleteuse creuse le bassin Aquatiris

Livraison du Misapor et descente du poêle à bois

La société AATP m’a également livré les 10 big bags de 2 m3 chacun de Misapor. Ce Misapor (du verre expansé) sera utilisé pour isoler le sol du futur gîte au rez de chaussé sur 30 cm environ. Sur ce Misapor qui sera tassé à l’aide d’une plaque vibrante, des billes d’égalisation seront posées avant d’installer des plaques de Fermacell sol (Fermasol) et un parquet massif flottant. Pas de dalle béton, ce qui serait une énorme erreur dans le bâti ancien car ayant tendance à faire remonter l’humidité dans les murs et à détruire les murs via l’humidité et le salpêtre.

Bigs bags de Misapor
Big bags de Misapor derrière le poêle, 10 sacs de 2 m3 chacun, on va s’amuser !

Nous avons également profité de la pelleteuse pour porter et rentrer à l’abri notre poêle à bois bouilleur de 300 kg. Nous n’avions pas réussi à le descendre ni à la brouette à chenille ni avec le 4×4. Acheté d’occasion, ce poêle combiné fera office de chauffage mais aussi de cuisinière dans notre habitation. Il sera posé en îlot dans la cuisine. Il est composé d’un foyer à bois, d’un four à bois, d’un four électrique, de plaque de cuisson au gaz et d’une plaque de cuisson bois. Il dégage 25 kw entre l’eau et l’air. Un circuit d’eau chaude sera mis en place via un ballon tampon de 800 litres et l’eau chaude sera envoyé dans des radiateurs fontes.

Je suis heureux que nous ayons réussi à le poser dans la maison sans l’abîmer, merci Jérémy et Simon ! Pour le décharger de la remorque, nous avions construit notre échafaudage autour avant de le descendre au palan

Cuisinière bois bouilleur
La cuisinière bouilleur bois est arrivé dans la maison

Pour le gîte, c’est un poêle buche Godin qui apportera la chaleur pour l’hiver ! .

Conclusion

Cela clôture cet article long et dense. Je renouvelle encore une fois mes remerciements à la société AATP . Alix et son équipe Jérémy et Simon qui ont fait un excellent travail sur les différents chantiers. Je recommande vraiment leurs services, ils pratiquent les justes prix, font du bon boulot et sont avant tout humains. Ils savent répondre présent pour vous filer un coup de main, vraiment des artisans en or !

A bientôt, Florence & Loïc.

Un petit point d’étape sur la rénovation de la ferme belle-et-doux.

Nous sommes début Juillet 2022 et le projet avance doucement mais sûrement. Vu le contexte particulier, nous avons été contraint de repousser d’un an notre venue. Nous visons donc une arrivée pour août 2023 afin de favoriser la transition pour nos enfants.

Les artisans

Nous avons enfin trouvé les différents artisans, nos architectes ont eu beaucoup de difficultés mais ça y est et une première réunion de chantier nous a permis de les rencontrer.

La vue sur le paysage est toujours bien agréable à belle-et-doux
La vue sur le paysage est toujours bien agréable à belle-et-doux

Vu l’explosion des coûts des matériaux et du pétrole, nous avons été contrains à la fois d’augmenter notre budget et de nous réserver plus de travaux qu’envisagés.

Le permis

Le permis quant à lui est en cours d’acceptation suite à un premier refus du fait que nous avions des annexes trop importantes alors que nous sommes en zone naturelle. Nous pensons que ce refus aurait pu être évité mais cela à permis d’organiser une rencontrer entre l’agglomération, la mairie et les architectes et ainsi bien valider l’ensemble du projet. Vu que le projet a été repoussé, ce refus n’a pas eu vraiment d’impact. Nous devrions avoir les autorisations d’ici août ce qui sera une grande avancée.

Début des travaux des artisans

Ainsi, les travaux des artisans devraient débuter par le maçon et le charpentier. Nous devrions aussi intervenir pour aider sur la dépose des tuiles et la démolition des planchers existants. Cela sera vraiment à la fois excitant et un soulagement que de voir les travaux débuter !

Matériaux

Ces dernières semaines, nous avons également ramené du matériel.

Les plaques de Fermacell sol pour le rez de chaussé, ainsi que 55 m2 de parquet massif en chêne et rangé les 2.8 tonnes de chènevottes qui seront nécessaire à l’isolation d’une bonne partie des murs de la maison. Nous avons également apporté des plaques OSB 22 et 18 mm de la marque Swiss Krono. Ces plaques d’OSB sont sans formaldéhyde et seront utilisés pour vêtir le plancher qui sera « solivé » par le charpentier.

Les vacances seront sportives

Comme d’habitude depuis notre acquisition de la ferme belle-et-doux, nous viendrons un mois pour avancer sur les travaux. Pour cet été, nous prévoyons deux chantiers majeurs que sont :

  • La création de assainissement Aquatiris (la photo ci-dessus montre des big bags de graviers qui seront utilisés)
  • La mise en place des 20 m3 de Misapor au rez-de-chaussé pour isoler le sol suite au décaissement de ce dernier
  • Si le temps nous le permet, nous aurons peut être aussi quelques arbres morts à abattre ou encore nous occuper de quelques aspects sur le drainage.

Cet été, notre terrassier viendra également travailler pour poser la cuve de récupération d’eau de pluie en béton de 10 m3. La bête de plusieurs tonnes assurera de l’eau pour notre verger qui souffre quelque peu cette année du manque de précipitation.

Vidéos de présentation de la maison et du jardin

En cette belle journée de printemps, et alors que je venais amener du matériel et rencontrer notre terrassier de la société AATP, j’ai eu envie de faire une vidéo de la maison et du jardin forêt en devenir. Nous vous invitons a venir découvrir cela via la plateforme Youtube !

La ferme de belle-et-doux dans son jus en mars 2022

Petite visite de la ferme de belle-et-doux en cours de rénovation

Le jardin forêt au printemps 2022

Le jardin forêt de belle et doux au printemps 2022

Rejointoiement et réfection à la chaux des murs de l’ancienne étable

L’ancienne étable de la maison, qui accueillait autrefois des vaches est une pièce assez basse de plafond. Elle servira comme zone de rangement et de stockage que ce soit pour nous ou pour le gîte. En effet, cela permettra à nos hôtes de stocker, VTT, ski, raquettes, etc sans mouiller ni salir le gîte. Nous avons déjà retiré les anciennes planches qui étaient posées sur un mélange de terre et de cailloux. Ici, la pièce est assez humide car enterrée mais l’est déjà beaucoup moins depuis que notre terrassier à créer un chemin et la zone de retournement et redirigé les eaux loin de là. Il a également décaissé la terre le long de la maison et nous poserons un drain routier pour évacuer l’eau qui parviendrait à se frayer un chemin.

Session de nettoyage de l'ancienne étable en vue de rejointoyer les pierres
Session de nettoyage de l’ancienne étable en vue de rejointoyer les pierres

Pour nous inspirer, nous aimons regarder la chaîne Youtube « Les Jéromes » qui œuvrent sur la restauration du château d’Olly. Leur chaîne est vraiment extrêmement inspirante et ci-dessous, voici la vidéo sur le rejointement en chaux sable d’une partie de leur bâtisse.

De notre côté, nous allons donc nous atteler à ce chantier afin de bien stabiliser toutes les pierres. Par endroit, il faudra également maçonner quelques pierres déchaussées. Au préalable, nous avions supprimé l’ancien planché du fond qui s’effondrait et je vous renvoie sur cet article pour voir cette partie.

Les pierres de l'étables nécessitent un rejointement à la chaux sable
Les pierres de l’étable nécessitent un rejointement à la chaux sable

Équipement

Niveau équipement, rien d’extraordinaire mais pensez surtout à protégez vos mains et vos yeux de la chaux. En effet, la chaux a un ph très basique (alcalin) et cela brûle la peau et les muqueuses.

On partira donc classiquement sur :

  • Gants étanches ou pour manipuler des produits chimiques
  • Lunettes
  • Truelles (langue de chat et autre)
  • Taloche
  • Auge/saut
  • Pelle
  • Malaxeur/bétonnière (facultatif, le mélange peut se faire à la pelle)
  • Brosse métallique

Nettoyage des pierres

Avant d’attaquer le rejointoiement, il faut nettoyer les pierres et les joints. On remarque qu’à l’époque, la bouse de vache avait été utilisée pour cela ! (Voir photo ci-dessus sur la droite). Une fois nettoyé (grattage, dépoussiérage), on va mouillé les pierres avec un pulvérisateur afin de faciliter l’accroche de la chaux.

Préparation du mélange chaux/sable

Le mélange est classiquement fait à partir de 3 volumes de sable 0/4 à maçonner et un volume de chaux NHL 3.5. L’eau est à ajouter en fonction de la texture recherchée. Il faut que cela soit suffisamment collant sans couler. A vous de trouver la bonne recette en fonction de l’humidité de votre sable. Une chaux blanche comme la chaux Nathural NHL 3.5 blanche de Lafarge offrira des joints clairs. Il existe de la chaux hydraulique grise, alors attention à faire le bon choix en fonction de votre envie !

Rejointoiement et réfection de quelques parties de murs

Et c’est le moment de rejointoyer avec une truelle et une taloche. Le mélange est à disposition dans un seau ou une auge et petit à petit, de bas en haut, on refait les joints. Au besoin, on peut utiliser des petites pierres dans les plus gros trous afin d’économiser du mélange chaux/sable mais aussi pour stabiliser au mieux le mur.

Le lendemain si vous souhaitez avoir une finition brossée, il faut venir brosser les pierres avec une brosse métallique. Cela permettra de mettre en valeur les pierres. Ici dans l’étable nous allons chercher ce rendu sans pour autant nous tuer à la tâche étant donné que ce sera avant tout une pièce de stockage !

A plusieurs endroits, le mur était en mauvais état. Au fond de l’étable, une partie était bien abimée et on se demandait comment cela tenait encore. Nous avons donc re-maçonné l’ensemble et pour tenir les pierres au dessus de de la fenêtre, nous avons mis en place une poutre traité classe 4. Il faut dire que cela avait tenue avec une simple planche pendant des dizaines d’années ! La qualité de la maçonnerie d’origine est simplement fascinante.

Avant rénovation

Avant rénovation du mur en pierre
Avant rénovation du mur
Le mur du fond de l'étable est re-jointoyé et le mur re-maçonné
Le mur du fond de l’étable est re-jointoyé et le mur re-maçonné

Florence préfère travailler à la truelle quand moi j’aime bien le faire avec les mains car je trouve cela plus rapide. Par contre, attention, la chaux, avec son ph basique va avoir tendance à vous bruler la peau. De bons gants sont indispensables et attention aux yeux également.

Le mur de droite est rénové et re-jointoyé

Le mur de droite est rénové et re-jointoyé
Le mur de droite est rénové et re-jointoyé

On a profité de nos interventions sur les joints pour faire quelques joints à l’extérieur sur l’angle qui a été dégagé par la pelleteuse y poser un drain.

Avant : Joints creusés par le temps et l’eau

Joints creusés par le temps et l'eau
Joints creusés par le temps et l’eau

Après intervention. L’ensemble des murs seront piquetés, nettoyés, rejointoyés avant de faire un crépis à la chaux. Nous le feront certainement nous même avec le temps car le maçon demandait 40 000 € pour un tel travail.

Rejointoiement de mur en pierres
Intervention sur des joints creux sur les murs extérieurs

Et pour finir la session et cet article, une pierre gênait pour la pose du drain. Malheureusement, la maison reposait dessus. Du coup, la pierre a été percée avec un perforateur avant de l’achever au marteau piqueur. Les morceaux seront retirés à la pelleteuse plus tard.

Zoom sur la pierre fracturée qui gênait le passage du drain périphérique
Zoom sur la pierre fracturée qui gênait le passage du drain périphérique

Le coffret de chantier EDF via Enedis pour les travaux

Jusqu’à présent, nous utilisions un groupe électrogène Honda lorsque nous avions besoin d’électricité. Cet excellent générateur de 3 kw restera un outil intéressant lorsque l’on souhaitera travailler loin de la maison ou lorsque lors d’une tempête, le courant pourrait être non disponible. Plus tard, il pourrait être aussi intégré dans notre système de panneaux solaires photovoltaïques. En effet, lorsqu’il y a plusieurs jours de grisailles, un générateur est un atout indispensable pour ne pas être sans électricité et pour remonter la charge des batteries. Pour faire un tour des outils thermiques à notre disposition pour nous faciliter la vie, je vous invite à faire un tour sur notre article présentant ces derniers.

Un coffret de 9 Kw pour les travaux

Pour les travaux, nous avons fait le choix de poser un coffret électrique. Nous imaginions qu’Enedis pouvait louer ou nous vendre le matériel et la pose. Mais, en réalité, il faut acheter ou louer de son côté le matériel, le fixer au poteau qu’Enedis choisira pour que le technicien n’est plus qu’à brancher et poser son compteur. Il est possible de laisser le coffret jusqu’à un an, ce qui devrait, nous l’espérons permettre de faire l’électricité définitif dans la maison et/ou le gîte.

Le coût de l’équipement se situe autour de 250 à 300 € et il faut impérativement que ce matériel réponde aux exigences d’Enedis, sans quoi, le technicien ne branchera pas votre coffret !

Coffret de chantier aux normes Enedis (source : moncofretdechantier.com)
Coffret de chantier aux normes Enedis (source : moncoffretdechantier.com)

De notre côté, nous avons fait le choix d’acheter le kit de 9kw proposé par Moncoffretdechantier qui proposait un bon tarif au moment de notre achat (260 € TTC livré en 24h).

Ce kit comprend :

  • enveloppe coffret HN 62-S-20 IP43 IK10
  • coffret coupe circuit bipolaire 90 Amp taille 00 plombable 
  • disjoncteur d’abonné différentiel AGCP 15/30/45 500mA  plombable NF-C 62-411
  • interrupteur différentiel haute sensibilité 40 Amp 30 mA type AC
  • 1 prise 16A standard NF
  • disjoncteur 16 A NF
  • boitier IP2X pour interrupteur différentiel
  • câblage en fil cuivre souple de section 10² avec embouts sertis
  • rail Oméga pour fixation du compteur (compteur fourni par le fournisseur d’énergie)
  • couronne de 15 mètres de câble 2×25² aluminium (raccordement réseau)
  • gaine TPC diamètre 40mm 2 mètres pour protection du câble réseau
  • bornier de terre  
  • câble de terre souple de 2 mètres
  • piquet de terre d’un mètre  (longueur inférieure interdite )
  • platines pour fixation du coffret 
  • tension de 230 Volts
  • puissance maxi 45 ampères 9000 watts

Nous allons ainsi souscrire à l’option 9kw afin que les artisans et nous mêmes disposions assez d’électricité pour travailler. L’abonnement coûte environ 15 € par mois et à quoi il faudra rajouter la consommation au kilowatt.

Le branchement du coffret par le technicien Enedis devrait être facturé en 100 et 200 €.

La réglementation est très stricte et est rappelé ici par le site de notre fournisseur !

La pose du compteur et le branchement par Enedis

Enedis vient brancher le coffret au réseau et apposer son compteur mais c’est au demandeur de l’attacher au poteau et de planter le piquet de terre. Il faut que tout soit prêt pour que le technicien puisse raccorder dans les bonnes conditions. Pour pouvoir demander le raccordement, Florence a appelé Enedis qui a créé un dossier sur un site Internet. Nous avons signé un document puis fourni une carte de positionnement de la maison et du poteau. Nous avons également donné les coordonnées GPS

installation du coffret Enedis
Schém du positionnement du poteau fourni à Enedis

Finalement, ENEDIS nous a demandé de positionner le coffret sur un poteau béton placé sur le chemin communal. Cela nous demandera de tirer un câble depuis ce secteur et faire passer temporairement le câble sous le chemin dans une gaine.

La pose est relativement simple, il s’agit d’accrocher le coffret au poteau et le kit que nous avons acheté propose une sangle pour cela. Ensuite, il faut enfoncer le piquet de terre avec une massette. Nous avons laissé le câble de 15m et le bout de gaine rouge sur place.

Voici le résultat :

Coffret de chantier sur poteau béton
Coffret de chantier sur poteau béton

Le technicien doit venir le brancher sous quelques jours et nous espérons que tout se passera bien car nous ne serons pas sur place.

« Older posts

© 2022 belle-et-doux

Theme by Anders NorenUp ↑