Rénovation d'une ferme et d'un gîte, le tout entouré d'un jardin forêt

Catégorie : Général

Plantations 2021-2022 dans la forêt gourmande de belle-et-doux !

La saison dernière, nous avons plantés avec Florence et les enfants beaucoup de d’arbres fruitiers pour démarrer notre forêt gourmande. Nous disposions de belles parcelles autour de la ferme. Ces parcelles orientées Sud ont donc la joie de faire pousser pommiers, poiriers, pruniers, noyers…

Création d’une haie fruitière

Cette année, nous avons fait l’acquisition de parcelles à nos voisins pour faciliter notre chemin d’accès et permettant de créer un terrain d’un peu plus d’un hectare autour de la ferme. Qui dit place disponible dit plantation. Courant novembre, après une commande d’environ 80 arbustes fruitiers à la pépinière Quissac qui offre des plants de qualités. L’idée était de planter une haie fruitière tout en haut de notre terrain pour faire venir d’autres fruits, nottamment beaucoup de noisetiers. Le fait de créer cette haie devrait permettre de bloquer le froid du nord qui descend de la montage tout en créant un corridor écologique pour faciliter les déplacements des animaux sur le terrain.

Plan de la plantation de la haie fruitière
Plan de la plantation de la haie fruitière

Nous avons également plantés une vingtaine de pieds de vignes résistantes aux maladies suite à la perte de jeunes plants à cause des gels tardifs de cette année 2021 et quelques fruitiers spéciaux comme un pommier aux fruits rouge « Rotter mond », un pommier Patte de loup et deux hybrides , Pyrocydonia danieli (hybride poire coin) et Pommier Reinette de Bergamothe (hybride pomme poire). Nous allons également ajouter deux Pluots, qui sont des hybrides entre l’abricot de la prune !

Les fruitiers hybrides sont des particularités intéressantes mais évidemment, nous misons surtout sur les arbres classiques avec des bonnes durées de conservation (pomme, poire, prune…) pour assurer une bonne autonomie alimentaire.

Liste des plantations 2021-2022

Vous trouverez la liste des plantes sur un fichier en ligne librement consultable :

https://docs.google.com/spreadsheets/d/1voQ7dy_rFNP9nGHTf5C0ZPeBb9_vQDqy/edit?usp=sharing&ouid=107065736092827106205&rtpof=true&sd=true

Finalisation du verger « grands arbres fruitiers »

Fin novembre et comme le dicton nous le rappelle  » A la sainte Catherine, tout bois prend racine », nous avons planté une vingtaine d’arbres fruitiers « classiques » sur la parcelle 619 que nous venons d’acquérir.

Cette fois, nous avons fait appel à un pépiniériste du département du Doubs (Pépinière Saint Juan). Il m’intéressait notamment de trouver notamment des pommiers Belle fille de Salin et Winter banana.

Une vingtaine d’arbres fruitiers ont donc trouvés leur place en cette mi novembre 2021. Nous y avons ajouté également des Pluot (croisement entre Abricot et la prune), des groseilliers Rose des sablons et des casseilles (croisement entre groseille et groseille à macro). Une vigne Italia, quelques framboisiers et un pied de mûre sans épine est venu compléter le tableau !

Tout cela a été planté en une seule journée, un peu dans la précipitation car le week-end d’après qui était pressenti pour ces plantations était annoncé trop froid et avec de la neige. Merci à Florence et aux enfants pour leur aide précieuse !

Plantation de la parcelle en arbres fruitiers 8-10 (pommiers, poiriers, pruniers, cerisiers, kaki)

Les arbres sont tuteurés, attachés avec un lien souple. Puis une protection en plastique est mise en place autour de leur tronc et paillés. Ici, nous avons utilisé de la paille de lin et cela semble être parfaitement adapté !

Les arbres fruitiers 8-10 (pommiers, poiriers, pruniers, cerisiers, kaki) avant plantation
Découverte du jardin forêt en devenir

Lorsque le chemin d’accès et le retournement seront créés, nous auront alors l’espace restant pour créer une zone de petits fruits (groseillier, casseilles, cassis, vignes, framboises, mûres…) afin de compléter notre verger.

Il ne restera alors plus qu’à surveiller l’arrosage les premières années, tondre, tailler et ramasser avant de transformer car si tout se passe bien, le volume de fruit sera telle que nous ne pourrons pas tout consommer. Nous envisagerons peut être d’ouvrir la cueillette de faire des échanges et de transformer une partie en jus/compotes/confitures pour la vente aux personnes venant au futur gîte.

Petite découverte des plantations

Je ferai une vidéo au printemps prochain pour vous parler plus en détails de nos plantations avec les variétés.

A bientôt et n’hésitez pas à nos poser des questions sur les arbres et cette plantation de quasi 7000 m² d’arbres et arbustes fruitiers.

Florence et Loïc

Achat de la ferme et projets

Nous nous étions toujours dit qu’un jour ou l’autre, nous viendrions nous établir dans le haut jura. Quand, comment, rien n’était établi et la vie est ainsi faite ! Ce choix était dû à nos nombreuses aventures à pied, à vélo ou en raquette dans le haut-Jura. Vous trouverez le récit de nos aventures sur notre site www.partir-en-vtt.com ! Nous étions à l’époque base à Lons-le-Saunier. A la suite de toutes ces aventures, nous avons fait paraître un guide de randonnées « Nos plus belles balades sur les sommets du Jura » chez les Éditions Gap.

Puis, nous nous sommes installés sur Besançon en construisant une maison ossature bois. En parallèle, nous cherchions à acquérir un corps de ferme dans le Haut-Jura afin de le réhabiliter sur les années et ainsi en faire une « maison secondaire » pour plus tard y venir. Nous avons cherché deux ans avec une déception sur une ferme vers Longchaumois puis, le déclic est arrivé pour une maison sur la commune de Belleydoux, située dans le département de l’Ain.

Ferme belleydoux - rénovation,
Ferme belle et doux, façade EST

Trouver une maison en pleine nature

Pour ce choix, nous avions été conseillé par un spécialiste du vieux bâti et qui nous avait fait dit que le bâtiment était sain et que vu qu’il n’avait pas été modifié avec du béton, il serait plus facile de le réhabiliter. Sur ces conseils et vu que la maison nous correspondait, nous avons fait une offre et fait l’acquisition dans la foulée. Le projet « maison du Haut-Jura » était donc lancé et devenu réel ! Concernant les parcelles, il y a un peu plus d’un hectare de prairies autour de la maison et plus de deux hectares de forêts à proximité. La rivière la Semine, une magnifique rivière coule en contre bas du terrain. Le canyoning est une des activités possibles par ici !

Changement de projet

Entre temps, le COVID19 aidant, nous avons envisagé un autre projet pour cette bâtisse au Bas Belleydoux. En effet, après une bonne réflexion, nous redirigions le projet de maison secondaire en maison principale et pour cela, nous avons du vendre notre maison de Besançon pour financer ce projet colossale. A cette date, nous sommes une famille de 4. Nous avons deux enfants de 4 et bientôt 7 ans.

Un four à pain, un plus pour l'autonomie !
Un four à pain, un plus pour l’autonomie !

Objectifs

Vous remarquerez le pluriel du mot objectif car c’est au moins un double objectif que nous visons. Le premier est le retour à la nature, à la terre avec comme envie et nécessité de réapprendre à rendre vers une autonomie alimentaire. Pour ce point, nous miserons sur notre jardin forêt mais pas que évidemment. Le second est la transmission de ces méthodes à nos enfants dans l’optique d’un réchauffement climatique et potentiellement à un changement sociétale profond suite à ce réchauffement ou à un problème d’accès à l’énergie bon marché que le pétrole nous permet encore actuellement. Des choses plus simples donc mais clairement pas dans une envie d’être déconnecté de la société et des gens. C’est pour cela qu’un gîte ouvrira ses portes dans cette ferme afin de partager, d’échanger et pourquoi pas de créer un réseau de personnes partageant cet état d’esprit.

Neige à Belleydoux
Neige à Belle et doux

© 2022 belle-et-doux

Theme by Anders NorenUp ↑